Venoge Festival (CH)

Lors de sa création, en 1995, le but premier des fondateurs était de créer un petit festival local permettant de financer un local pour les jeunes, de là est né le « Rock’n air ». La première édition se déroule sur un char avec des groupes et musiciens locaux, le tout devant un public d’une petite centaine de personne. En 2001, les organisateurs ne veulent plus se limiter à la musique rock, le « Rock’n air » est rebaptisé et devient le« Venoge Festival » (La Venoge est le nom de la rivière qui coule à proximité).

Si initialement ce festival était voué à vivre qu’une seule et unique édition, vingt-quatre ans plus tard, le « Venoge Festival » est toujours là et bien là. Il ne cesse d’années en années dattirer de plus en plus de festivaliers avec une programmation qui séduit petits et grands, jeunes et moins jeune.

A ses débuts, le festival se déroule sur un jour avec une entrée libre. Les années passent et le festival grandi, le nombre de jour passe successivement à deux, puis trois pour finir actuellement avec cinq jours de musique (régulièrement sold out) sur le terrain de foot (lieu inchangé depuis 1995) du village de Penthalaz (Suisse).

La programmation a dû passer aussi à la vitesse supérieure. Du char de 1995, aujourd’hui le « Venoge Festival » c’est deux scènes. La scène de La Licorne ou se produit les têtes d’affiche et la seconde appelée, La Venoge. Des artistes est groupes nationaux et internationaux comme, Louis Bertignac, Keziah Jones, Sinsemilia, Stress, Kool & The Gang, Bastien Baker, Frero Delavega, Polar Circles, The Offspring, UB40, Kadebostany, Carrousel, The Two, John Dear, Okinawa, Alphaville, Alpha Bondy & The Solar System, Charlie Winston, The Baseballs, Gilbert Montagné, Steve’n’Seagulls, Les Tambours du Bronx, Henri Dès, etc. (je m’arrête là, car ils sont nombreux).

Devant l’ampleur qu’a pris le festival, nous nous sommes sentis investi d’une mission tout au long du festival. De ce fait, nous avons procédé à un petit sondage. Les questions étaient ; est-ce votre première fois au « Venoge Festival » ? Et la raison de votre venue ?

Sur 100% des personnes interrogées, 80% sont de habitués du festival et viennent à 50% pour la programmation, 26% pour l’ambiance et 4% parce qu’ils sont de la région. 20% des festivaliers sont là pour la première fois. 6% sont présents pour la programmation, 8% pour découvrir le festival et 6% sont venus sur invitation.

 

Maintenant, revenons sur l’édition 2018.

Nous sommes le mercredi 22 août, le soleil est radieux et les festivaliers commencent à affluer. Sont attendus aujourd’hui ; KT Tunstall, Amy Macdonald, Kadebostany, Wintershome, The Two, Maurice. Mais avant tout et pour notre première année de présence au « Venoge Festival », nous avons eu la chance de pouvoir nous entretenir, quelques minutes avec Corine, vice-présidente du festival.

Bonjour Corinne dite « Coco », tout d’abord, merci de nous accorder un peu de temps.

Ton premier « Venoge Festival » en tant que festivalière, c’était en quelle année ? 2011.

En tant que bénévole ? 2011.

Et tu occupes le poste de vice-présidente depuis quelle année ? C’est ma deuxième année en tant que vice-présidente.

Le nombre de festivaliers ne cesse d’augmenter. En 2016 on parle de 17’000 personnes et 25’000 en 2017. Pour cette édition, espérez-vous battre un nouveau record ? Si oui, combien ? Oui nous espérons avoir 29’000 ou 30’000 festivaliers.

Le « Venoge Festival » c’est environ 900 bénévoles, as-tu d’autres chiffre à nous donner ? En 2017, c’était 1’100 bénévoles. Cette année on est descendu à 830 bénévoles, ceci est lié au fait que nous avons changé le système des tranches horaire. Sinon, nous sommes cinq personnes au comité de direction et une trentaine de personne au comité d’organisation.

C’est la 24ème édition, vous avez certainement des projets plein la tête pour les années à venir, peux-tu nous en donné un ? Nous devons déménager et quitter le site sur lequel nous sommes, nous allons rester encore une année. Nous recherchons un terrain, ce qui est un gros projet.

Ce déménagement signifie-t-il un festival plus grand, avec 3 scènes par exemple ?  Non, on restera à deux scènes.

Si tu n’avais qu’un mot ou adjectif pour qualifier le « Venoge Festival », lequel choisirais-tu ? Convivial.

Le festival a ouvert ses portes il y a près de deux heures. Pour les jours à venir tu vas être au four et au moulin, mais peux-tu nous faire une petite confidence ! Quel groupe attends-tu de voir en live avec impatience ? Shaka Ponk. Je devais les voir à Aix-Les-Bains au festival Musilac, mais suite à une tempête le festival a dû renoncer aux festivités ce jour-là.

Le mot de la fin est pour toi Coco ! Ça serait bien vraiment bien que les pays avoisinants, viennent découvrir notre festival en tant que festivaliers ou bénévoles. Nous accueillons tout le monde.

Le jeudi 23 août, le soleil est toujours de la partie, des festivaliers très colorés parfait déguisés s’amassent devant l’entrée du festival. Au programme de cette soirée ; The Sugarhill Gang, Les Stars des années 80, Village People, The Luv Bug Disco Show, Maurice.

Dans les méandres du festival, je croise une bénévole prénommée Sophie que accepte de répondre à quelques ’unes de nos questions.

Sophie, depuis quand es-tu bénévole au « Venoge Festival » ? Trois ans.

Qu’est-ce qui te motive à être bénévole ? L’envie d’être utile et que ça me plaît.

Tu rempiles pour 2019 ? Oui, je serai là en 2019 et pour de nombreuses années à venir.

Selon toi quels sont les plus et les moins du festival ? Le festival est familial et chaleureux, malheureusement, il devient trop grand et trop cher.

Après une nuit pluvieuse, la soirée rock de ce festival (ndlr : promis… aucun parti pris de ma part) cette année, c’est vendredi avec ; Worry Blast, Sum 41, Shaka Ponk, Rebel Duck, Fensta, Maurice & Les Toi-Toi Boys du Chant du Gros. A noter toutefois, que ce qui marque les esprits du team technique pour cette 24ème édition, c’est l’aménagement spécialement mis en place pour recevoir l’infrastructure du groupe français Shaka Ponk, c’est entre autre, quatre semi-remorques de matériel, 4.5 tonnes de lumières et 43 personnes qui accompagne le band. Afin. De recevoir le groupe le « Venoge Festival » a dû modifier quelques infrastructures en agrandissant de deux mètres la scène en largeur et agrandir les quais de chargement.

Samedi 25 août, on poursuit le festival avec une fraîcheur toute relative en poursuivant avec une petite séance de fitness avec le groupe Magic System. Viennent ensuite ; Tibz, Ofenbach, Parov Stelar, Soulflip Orchestra, Frik N Chic, Gypsy Sound System Orkestra, Maurice & Morax.

Clowns, ballons de baudruches, maquilleurs(es), un homme sur des échasses, des enfants partout ! On est dimanche et c’est le jour des enfants au « Venoge Festival », au programme pour les bambins et les plus grands ; Gaëtan, Vitaa, Maître Gims, Disco Kid’z by Sergio.

Cette édition se clôture avec une fréquentation de 27’000 festivaliers. Jusqu’où va aller le «  Venoge Festival » ? Réponse dans les années à venir.

 

Liens externes : www.venogefestival.ch

                             www.facebook.com

 

Photos by Alain Jordan