La Grande Sophie – Live Report 2016

la-grande-sophie-nos-histoires

En ce vendredi 07 octobre 2016, direction le 92 et la ville de Montrouge, pour y rencontrer pour la 3ème fois sur cette tournée La Grande Sophie .
D’ailleurs, why « La Grande Sophie » ? Tout simplement parce que son prénom à l’état civil est Sophie, et qu’elle est plutôt grande .
Arrivée 20h00 dans cette nouvelle salle « Moebius », d’une capacité de 700 places, et dotée (dixit la fiche technique) d’une acoustique exceptionnelle et d’un confort optimum pour les spectateurs. 1ère impression, le confort, il est là, places assises, fauteuils agréables, bonne vision d’ensemble de la scène, même au balcon où j’étais installé. Pour l’acoustique, on va attendre un peu.

20h30, arrivée de Alma Forrer, pour une 1ère partie de 30’. Alma Forrer , jeune auteur/compositeur française, influencée par des artistes tels Joan Baez, Emmylou Harris ou encore Barbara. Elle se présente ce soir seule en scène, avec comme seule compagne sa guitare. Les 6 chansons qu’elle nous offre pour cet apéritif ne sont pas forcément les plus gaies que l’on ait pu entendre, mais les textes et arrangements sont bien écrits, ce qui fait que l’émotion passe bien. Le public est ce soir assez réceptif, l’humour de la demoiselle entre les chansons y est sûrement pour quelque chose. Elle nous quitte sur un titre, un peu barré, complètement à l’opposé de ce que l’on vient d’entendre, qui s’intitule (si mes souvenirs sont bons) « Mon Cul » et là fallait oser .
L’épreuve de la 1ère partie étant souvent difficile pour l’artiste et le public, il me faut dire que ce soir, j’ai passé un bon moment, à revoir donc………..

21h10, c’est l’arrivée en scène de La Grande Sophie , accompagnée ce soir, comme sur toute sa tournée, de ses 3 musiciens (batteur, bassiste, claviériste), elle s’occupant des guitares. Oui, ce soir, comme sur toute la tournée, Sophie a décidé de jour les « Guitar Hero », elle s’occupe de tous les solos . Et solos, il y en aura………un peu .
La Grande Sophie est en tournée depuis plus d’un an, cette date de Montrouge constitue sa rentrée musicale 2016 et l’amorce de la fin de la tournée. Elle vient nous présenter son septième, et magnifique opus « Nos Histoires ».

Alors ce soir, nous aurons eu droit à l’intégralité de « Nos Histoires », à savoir « Maria Yudina », « Ne m’oublie pas », « Je n’ai rien vu venir » (où sa rencontre avec l’écrivain Delphine De Vigan) …………., et cette magnifique chanson qu’est « Hanoï », écrite lors de son voyage au Vietnam.
Sans oublier, bien-sûr ses albums précédents « La Place Du Fantôme » (bien que l’atmosphère de celui-là est plus sombre), « Des Vagues et Des Ruisseaux ». De ces 2 opus, il en sera interprété ces jolies chansons que sont « Quand Le Mois d’Avril », « Quelqu’un d’Autre » et « Suzanne » où dans ce titre elle y aborde le thème du temps qui passe « ………..Qu’est ce qui m’arrive, qu’est-ce qui m’attend, Qu’est-ce qui m’a pris, et quand j’y pense………. ».
Un petit retour plus en arrière avec sa chanson « Du Courage » de l’album « La Suite…. » qui lui valut en 2005 une Victoire de la Musique.
Sur scène, on y voit et entend (Merci pour l’acoustique Montrouge) 4 musiciens en parfaite symbiose, dans un décor minimaliste, sur fond de lumières à dominante rouge et bleue. Sur certains titres, des animations vidéos sont projetées, histoire de mettre un peu plus en valeur le titre interprété.
Comme sur chaque tournée, La Grande Sophie se prête au jeu de la reprise. Si sur la précédente, nous avions eu droit à « Don’t Get Me Wrong » des Pretenders, sur celle-ci elle a décidé de rendre hommage à Jacques Higelin avec une reprise dantesque de son titre « Pars » La Grande Sophie – Pars (reprise de Jacques Higelin). Grand moment de musique, il a été difficile de rester assis sur son siège .
Comme à chaque fois, on ne voit absolument pas le temps passé en compagnie de Sophie, chaque titre joué est l’occasion de nous narrer une histoire. Avec ses mots et sa musique, elle nous touche au plus profond de nous-même et nous amène à réfléchir.
En voilà une Belle artiste, aux multiples facettes musicales, qui peut tout à la fois être joyeuse, puis l’instant suivant devenir mélancolique, voire se faire un peu plus grave.
Et voilà que cela se termine ce concert, on aurait tant envie que cela continue encore et encore, je n’ai pas envie qu’elle me quitte mais il faut bien se faire à l’idée. Ce n’est qu’un au revoir et rendez-vous est pris pour le prochain album et prochaine tournée.

Une bien belle soirée que ce vendredi à Montrouge.

JL

#ObjectifLive #LaGrandeSophie #AlmaForrer