Fall of Summer 2016 (JOUR 1)

Posté par le 15 Nov 2016 dans FestivalsPas de commentaires

fall-of-summer-2016

http://fallofsummer.fr/

Cette année 2016 a marqué la troisième édition du festival Métal “Fall of summer”, lequel comme son nom l’indique, s’est tenu à la fin des vacances d’été les 2 et 3 septembre dernier sur la base de loisirs de Torcy en région parisienne. Le festival qui monte en réputation nous a servi cette année une programmation éclectique qui aura fait le bonheur des amateurs de métal tout style confondu. Objectif live va vous faire revivre journée par journée en écrit et en images les concerts auxquels notre équipe a assisté :

Vendredi 2 Septembre :

HEXECUTOR :

La journée démarre Avec le groupe Hexceutor a qui revient la lourde tâche d’entamer le festival, pendant que certains font encore la queue pour obtenir leur bracelet d’entrée sur le site.  La météo est au rendez vous, le temps est en effet bien plus clément que pour l’édition de l’an passé où gilet et pulls à capuches étaient de rigueur. Cette année c’est le soleil qui donne le ton du festival, et honnêtement qui va s’en plaindre ? certainement pas nous.  La foule commence à s’amasser petit à petit devant la blackwater stage, et finalement c’est devant un public assez fourni que le groupe démarre son show. Les bretons du groupe Hexecutor ne sont pas là pour rigoler, ils nous servent un thrash très rapide qui met directement le public dans une ambiance survoltée. D’un point de vue visuel c’est très old school, on se croirait replonger à la fin des années 80. Le set est assez court, ceci dit c’est suffisant pour lancer les hostilités : La troisième édition du fall of summer est lancée : Préparez vous à en prendre plein les oreilles !

ADX :

Pas le temps pour nous hélas d’assister à la prestation de Die Hard, nous enchaînons directement sur l’autre gros groupe français de ce début de journée à savoir : ADX. La foule est présente, jeunes et plus vieux sont au rendez vous pour applaudir et se délecter du son légendaire des vieux routards du métal français. ADX venant tout juste de sortir un dernier album ” Non serviam” c’est tout naturellement qu’ils entonnent avec “la Mort en Face” tiré de ce dernier album. Les titres plus classiques de leur discographie suivront “Mémoire de l’éternel” et autre “Notre dame de Paris”. Côté ambiance, comme à chaque concert d’ADX, on assiste à une très bel échange entre le public et le groupe par le bias de son leader charismatique Phil . Dommage que le son ne soit vraiment pas de bonne qualité et que des problèmes techniques successifs obligent le groupe à cesser son set plus tôt que prévu, car la prestation scénique offerte par le groupe était vraiment plaisante et bon esprit. On espère vite un retour d’ADX au fall of summer et cette fois dans des conditions dignes du groupe.

ADX - Fall Of Summer

ADX - Fall Of Summer

Setlist ADX :
La Mort en Face
La Complainte du Demeter
Mémoire De L’Éternel
Red Cap
Déesse du Crime
Notre Dame De Paris
Division Blindée
Caligula

TRIBUTE TO MASSACRA :

Massacra Tribute - Fall Of Summer

Il est 16h00 sur le Fall of summer, le soleil bat son plein quand approche l’heure du set de Massacra, nous sommes aussi impatients que curieux d’assister à ce tribute band d’un des groupe phare du death métal français des années 90. Avouons de suite que son combo est impressionnant, de la star du métal en veux tu en voilà :

Entre Crass de Crusher, un Monsieur Stéphane Buriez  que l’on ne présente plus (Loudblast, Sinsaenum) Alex Colin-Tocquaine et Kévin Paradis d’Agressor, Frédéric Leclercq (Sinsaenum et Dragonforce ) Mick et Alain du groupe No Return, S.A.S. de l’Argilière de Misanthrope et Pierrick du groupe Phazm. Les musiciens se bousculent à tour de rôle sur scéne ce qui est assez drôle et plaisant ma foi , le guitariste devient bassiste et inversement, dans le but ultime de rendre hommage à Massacra tout en faisant la fête entre potes. C’est simple et décomplexé mais pour autant c’est efficace. Le public le rend d’ailleurs très bien aux musiciens, l’ambiance est à son comble.

Massacra Tribute - Fall Of Summer

Côté setlist on assiste à un véritable florilège allant de l’incontournable “Enjoy the violence” qui nous a mis directement dans le bain , en passant par “Gods of hate” ou encore “Apocalytic warrior”. Les musiciens présents ici prennent un véritable plaisir à jouer, leur joie est communicative à tel point que l’on arrive sur la fin du set avec l’envie d’en prendre une bonne heure de rab. Ce tribute to Massacra, sera pour ma part un des moments les plus fun et les plus plaisant musicalement parlant de cette première journée du festival. Merci à vous tous d’avoir rendu cet hommage et de nous avoir fait revivre les plus grandes heures du death metal à la française.

Massacra Tribute - Fall Of Summer

Setlist Tribute to Massacra :

Enjoy the violence

Ultimate Antichrist

Gods of hate

Nearer to death

Mortify their flesh

Revealing cruelty

Twisted mind

Evidence of abomination

Apocalyptic warrior

Outro (piece of real)

fb_img_1474405680838

 ORANSSI PAZUZU

L’avantage du Fall of summer c’est la diversité des genres qu’il nous propose, à peine sortis du tribute to Massacra avec son death metal bien trempé, nous arrivons dans un univers tout autre avec le groupe finlandais Oranssi pazuzu que j’aurais vraiment du mal à ranger dans un genre ou dans un autre tant leur univers musical est singulier et carrément inclassable.

Oranssi Pazuzu - Fall Of Summer

Hypnotique c’est le mot qui me vient le mieux à l’esprit pour résumer ce concert et la claque monumentale que nous a assené le combo finlandais avec ce son à la fois teinté de black métal et d’électro qui nous porte à la limite de la transe. Il fallait oser inviter un tel groupe dans un festival ou le chevelu en treillis a pour habitude de venir headbanger sur du death bourrin, quelle belle initiative de la part du festival que de nous avoir permis de découvrir pour beaucoup d’entre nous ce groupe aux sonorités extrêmes. Même si leur musique n’a pas été immédiate pour tout le monde de par sa complexité, les personnes qui ont fait le premier pas vers le groupe ne seront pas déçues. Ce concert restera un grand moment de communion et d’intense planage pour ma part, et je ne pense pas me tromper en affirmant que ce fut le cas pour grand nombre d’entre nous.

Oranssi Pazuzu - Fall Of Summer

 

VADER

C’est la tête quelque peu ivre des ondes desservies par Oranssi Pazzuzu que nous regagnons la Blackwater stage pour assister au show des Polonais de Vader. Le groupe que l’on ne présente plus fait figure de vieux briscard du death métal avec ses plus de 30 années de carrière, sa discographie sans faille et son leader incontesté Piotr qui a lui seul a fait du groupe une légende de la scène métal internationale.

Vader - Fall Of Summer

Nous savons d’ores et déjà que nous allons assister à du très lourd. Vader qui est en tournée les trois quarts de l’année et qui prépare un nouvel album faisant suite à l’excellent « Tibi et Igni » va nous offrir un pot-pourri piochant dans les premiers albums et nous servant également quelques titres à sortir. Les fans sont aussi nombreux qu’enjoués devant un tel récital. De mon côté,  je suis toujours autant épatée devant la dextérité du batteur et du guitariste Spider. Quant à Piotr, il est comme à son habitude, chaleureux avec son public, charismatique et magistral. Les minutes défilent trop vite, c’est toujours le cas quand le concert est de qualité, on aura tout de même le temps de se délecter de très bons titres à l’instar de «  Come and see my sacrifice », « wings go to hell » ou du très attendu « Helleluyah Go dis dead ! » repris en chœur par un public déchaîné n’hésitant pas à faire la part belle aux slammers. Les polonais ne quitteront pas la blackwater stage sans nous offrir en cadeau deux titres du nouvel album « The Empire » à paraître en novembre :     «Prayer to the God of War » et « Para Bellum » annoncent la couleur d’un album qu’on a hâte d’écouter dans son intégralité. Une fois n’est pas coutume, nous remercions Vader d’être toujours à la hauteur et de nous offrir toujours autant d’intensité, ce fut réellement le cas ici au Fall of Summer.

Setlist VADER :

Wings

Go to Hell

Come and See My Sacrifice

Reborn in Flames

Triumph of Death

Prayer to the God of War

Silent Empire

Sothis

Carnal

Dark Age

Para Bellum

Cold Demons

Helleluyah!!! (God Is Dead)

 

SAMAEL

Décidément le Fall of summer aime la Suisse ou du moins ses groupes, après avoir accueilli Triptykon et Coroner pour son édition 2015, cette année le festival accueille les légendaires SAMAEL qui sont venus nous offrir l’album « Ceremony of the Opposites » dans son intégralité. Un album culte que tout fan de Samael qui se respecte connaît dans les moindres détails.

Samael - Fall Of Summer

Le soir tombe sur le Lac du Fall Of Summer quand les Suisses font leur arrivée sur une scène aux allures apocalyptiques bardée de néons blancs phosphorescents. C’est donc parti pour nous régaler des dix titres de cet album culte qui seront ici joués dans un ordre fidèle à celui de l’album, précision qui a son importance. Etant très fan de l’album studio, j’ai d’emblée beaucoup de mal avec les sonorités électroniques et la version qui en est proposée ce soir. Le son est à mon goût trop moderne, sans saveur et même carrément aseptisé. Même si on peut saluer le bel effort du combo suisse dans l’art et la manière de réactualiser son répertoire, pour la fan de base que je suis, la mayonnaise a du mal à prendre. Evidemment, et heureusement pour le groupe, tout le monde ne partage pas mon avis, le public dans sa majeure partie, semble conquis par cette ré-interprétation de Ceremony. Une chose est certaine que l’on ai apprécié ou pas cette version modernisée de l’album, on ne pourra pas dénier l’impact de ce concert sur le plan visuel, avec des maquillages et les jeux de lumières qui font la part belle à ce côté futuriste que les suisses ont voulu nous dévoiler sur la Blackwater stage, rien que pour cet aspect : le spectacle en valait le détour. Vous l’aurez compris, je n’ai pas été conquise par la prestation de Samael même si le show était d’une qualité indéniable et que les suisses ont une énergie qui ne leur a jamais fait défaut, je suis restée sur ma faim, ce n’est que mon avis personnel bien entendu.

Samael - Fall Of Summer

PARADISE LOST

Cela faisait une éternité que je n’avais pas eu la chance de voir Paradise Lost , c’est donc avec un plaisir non dissimulé que j’ai assisté à leur prestation. Le show commence par un très bel homage à leur album Gothic sorti en 1991. En nous servant « Gothic » et « Dead emotion » en entrée, les anglais ont visé dans le mille, le public semble conquis de pouvoir savourer ces morceaux d’un album culte sous les étoiles de Torcy.

Paradise Lost - Fall Of Summer

Gothic étant mon album favori de la discographie du groupe, j’aurais franchement été ravie d’entendre ce soir l’album dans son intégralité mais actualité oblige, le groupe va nous jouer quelques morceaux de leur album sorti en 2015 « The plague within » auquel j’avais moins adhéré. Pour autant, les deux titres de cet album que Paradise Lost a décidé de nous offrir, sauront me réconcilier avec cet album, que je réécouterai le lendemain même. Malgré une interprétation un brin trop molle à mon goût et un manque manifeste d’entrain de la part de Nick Holmes , le public semble y trouver son compte. Il faut dire aussi que l’ambiance nocturne de ce soir d’été s’y prête plutôt bien, et même si j’ai assisté par le passé à de bien meilleurs prestations de la part des anglais, je suis à l’instar de leur fans ce soir, toujours aussi ravie de les écouter en live. Le concert va se conclure sur des titres de « Gothic » par une interprétation de « Rapture » et de « Shattered », s’y ajouteront « Eternal » et « The Painless » qui clôturera ce set des anglais. Le seul petit bémol de cette prestation à souligner pour ma part sera le manque de communication avec le public et cette posture quasi figée tant de Nick Holmes que des autres membres du groupe, qui fera se dégager une certaine froideur de la Blackwater stage. Un concert mitigé s’il en est, certainement pas le meilleur de cette première journée au Fall of summer.

Setlist PARADISE LOST

Gothic

Dead Emotion

No Hope in Sight

As I Die

Rapture

Embers Fire

Shattered

Beneath Broken Earth

Pity the Sadness

Eternal

The Painless

Paradise Lost - Fall Of Summer

 

En conclusion, cette première journée se termine, avec des surprises de taille comme Tribute to Massacra ou Oranssi Pazuzu qui aura été la grande révelation de cette journée pour ma part. Les grosses pointures comme Paradise Lost ou Samael ont fait le job mais leur prestation ne restera pas dans mon esprit. Mention spéciale au concert de Vader qui aura été mon meilleur moment pour cette journée du vendredi. On file se coucher la tête pleine de rêves et de musique en attendant un samedi très prometteur que nous vous raconterons dans un prochain épisode.

NB : Vous trouverez ci-dessous d’autres photos du Fall Of Summer (Crédit photo Cédric Allès – harknoia shoot you –  pour OBJECTIF LIVE)

WHIPLASH

WHIPLASH

WHIPLASH

WHIPLASH

RIOT V

RIOT V

 

MERRIMACK

MERRIMACK

 

MERRIMACK

MERRIMACK

 

RIOT V

RIOT V

Les commentaires sont fermés.