9ème édition du Corn’Rock Festival – CH

La période des festivals est lancée et nous voici en ce jour à la 9ème édition du Corn’Rock Festival de Cornaux. Le soleil est présent et le vent aussi, mais ceci ne nous empêchera pas de passer un bon moment. Nous découvrons ce festival, car c’est la 1ère fois que le team d’Objectif Live s’y rend ou presque, notre photographe Alain en est un grand habitué.

Ce festival est installé sur le terrain de football aménagé pour l’occasion. A l’entrée, des personnes souriantes pour nous souhaiter la bienvenue. Une fois dans l’enceinte, deux scènes couvertes se présentent sous nos yeux. Un gros plus pour toutes les personnes qui pourraient trouver comme prétexte : NON, je ne viens pas… il pleut !

Au programme de la soirée de ce vendredi se succèdent sur la scène de La Rampe ; Leson.ch (école de musique), Le Chat Noir (école de musique), ainsi que Pickhells pour une tournée de dystopique rock. Sur la Grande Scène, Titans Blow nous emmène au pays du hard rock, le très attendu groupe Crystal Ball balance son metal mélodique à tendance hard rock et Roadfever clôture cette belle soirée.

Après une bonne nuit de sommeil, bien qu’un peu courte, nous glissons gentiment sur la soirée du samedi qui se présente avec une météo incertaine. Nous assisterons en alternance sur les deux scènes, aux concerts de ; BBM74 (école de musique), d’Oxymore et son rock français, Boppin’Sausages pour une séquence rockabilly, niveau stoner et rock alternatif nous avons pu compter sur Blind’ND’Deaf et Deafwisch. Vu l’heure, le soleil ne peut plus réapparaître, à défaut de ce dernier, les toulousains de Sidilarsen ont repoussé la pluie et enflammé le public, s’ensuit Septris ou les vikings du power metal aux touches très scandinaves (à suivre prochainement sur Objectif Live), sans oublier de rester en terre nordique avec le cover band Ghost CH pour clôturer les festivités.

Si nous devons résumer le tout, ce fût une jolie découverte avec de la bonne musique qui pulse comme on aime et un lieu où près de 900 personnes ont afflué au nom du rock. Ici l’expression « petit mais costaud » prend tout son sens.

Lien externe : Corn’Rock Festival

 

Photos by Alain Jordan