The promised Land (Born from lie)

Posté par le 23 Oct 2016 dans Chroniques, PromotionPas de commentaires

the-promise-land
Ce n’est pas toujours une bonne idée de coller des étiquettes en matière de musique, à tort on risque parfois de passer à côté de très bons albums, c’est un peu l’histoire de cette chronique. Originaire de la région parisienne le groupe Born from lie naît des cendres d’Anna’s rebirth (groupe créé par Jérome Thellier (chant et guitare) et par David Joubert (guitare). Ces deux compères souhaitant des sonorités plus métal et un chant en anglais, le trio d’alors devient quatuor (David Joubert passant de la basse à la guitare). Après la sortie d’un premier album éponyme en 2014, « The promised land » est sorti le 10 juin de cette année. Outre Jérome et David, les musiciens à l’origine de cet album sont Pascal Davoury à la basse et de David Caparros à la batterie.

Les présentations faites, arrêtons-nous donc sur cet album composé de onze titres aux sonorités profondément heavy métal, et c’est bien pour cela qu’il faut se méfier des étiquettes comme je le disais plus haut. N’étant pas très fan de heavy à la base, je mentirais en avouant que je n’ai pas débuté ma première écoute sans appréhension … Pour moi le heavy s’apparente à quelque chose de ringard et de has been …. Il n’y a bien que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’en suis la preuve vivante car cet album m’a agréablement surpris à plus d’un titre.

D’une part, par sa production très soignée qui permet un rendu global très harmonieux sans accro, et d’autre part par la richesse de ses compositions et des sous-genres qu’il explore : ça va du mélodique ( « this is my home » ) au thrash ( « in my head »   ) en passant par moment par le folk et l’oriental comme sur les titres « Fight » ou « Cannon fodder » Au final, tant de richesses musicales rendent difficilement classable dans tel ou tel genre la musique que nous offre le groupe parisien, et franchement on ne va pas s’en plaindre.

 Born from lie par cet album, nous invite à un voyage intimiste au cours duquel il est très agréable de se laisser porter sans faire trop d’efforts pour avoir en tête les refrains de ses mélodies. Il suffit simplement de se laisser aller et de savoir s’y laisser gentiment invité pour en apprécier toutes les richesses.

Pour conclure « the promised land » est donc un très bon album de métal français avec du rythme là où il en faut, de la sensibilité bien dosée sans tomber dans l’excès de  fioriture ; il nous offre également des passages musicaux vraiment intéressants dans le sens où le groupe a su s’approprier un genre musical tout en l’enrichissant de sonorités nouvelles et inattendues pour du heavy métal. Je vous incite donc vivement à y jeter une oreille plus qu’attentive car le travail de ce groupe parisien en vaut vraiment le détour. Je terminerais en saluant le talent de tous les membres du quatuor tant dans leur exécution musicale que dans le talent mis en oeuvre pour la réalisation de cet album très abouti car “The promised land” démontre un grand professionnalisme et laisse présager une carrière très prometteuse pour le groupe, c’est du moins tout ce que l’on peut leur souhaiter.

born-from-lie

Crédit photo : Philippe Bareille

Line Up Actuel :

Chant et guitare : Jérôme Thellier

Basse : Pascal Davoury

Batterie : David Caparros

Guitare : Nicolas Bout'(Nouveau lead guitariste depuis cet automne 2016)
Liens utiles :

http://www.bornfromlie.com/

https://www.facebook.com/bornfromlie

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.