The new world order part 1 (Born From Lie – Paris-)

Vous souvenez-vous de Born From Lie ? Ce combo parisien aux sonorités Heavy et prog, que nous avions chroniqué en septembre 2016 pour la sortie de leur excellent album « The Promised Land » Et bien, très bonne nouvelle ! Sachez qu’ils nous reviennent plus en forme que jamais avec un troisième album intitulé « The new world order part 1 » que la rédaction d’Objectif Live a écouté avec toute l’attention qu’il méritait. Voici donc un tour d’horizon de cette excellente surprise de notre automne musical.

Forts d’une belle expérience acquise par leurs deux précédents albums et par leurs pérégrinations musicales respectives, ces Messieurs de Born From Lie viennent nous proposer, avec leur troisième album, un son plus mature, plus riche et encore plus abouti. Le groupe qui avait inclus dans ses rangs un nouveau guitariste en 2016 en la personne de Nicolas Boutinot semble avoir trouvé un bon rythme de croisière avec ce line-up inchangé depuis maintenant deux ans.

Dans la lignée de son prédécesseur, ce nouvel opus nous raconte une épopée futuriste qui rappelle le scénario du film « Elysium » dans l’idée. The New world order nous raconte les aventures d’un groupe de personnes ayant quitté leur pays en bateau afin de trouver une terre promise. Arrivés devant une ville cerclée de murs infranchissables, Ils tentent de se faire admettre au sein de la communauté mais se voient assez vite confrontés à une réalité inhumaine : Soit ils ne sont pas jugés aptes à entrer dans la ville et sont éliminés, soit ils sont acceptés mais sont réduits à des corvées. Une fiction certes, mais qui n’est pas sans rappeler certains faits réels de notre humanité.

 

 

Pour moi qui avais découvert le groupe en 2016 avec « the promised land », cet album est une excellente surprise à plus d’un titre. Notamment par sa maturité comme je l’évoquais plus haut. J’ai été scotchée par les prouesses musicales de ses Messieurs notamment sur des morceaux comme « an endless journey » qui débute par un solo langoureux digne des plus grands; ou encore sur the « path of hate » qui méle si bien les sonorités orientales à la guitare, nous rappellant des titres comme « home » de Dream theater par exemple.

Le plan vocal n’est pas en reste avec un Jérôme Thellier qui, on le ressent, a beaucoup travaillé pour nous en donner encore plus, en tout cas, j’ai personnellement été très touchée par sa voix et par son chant plus abouti et plus captivant que sur les albums précédents.

Si j’avais néanmoins un petit bémol à apporter concernant cet album , il porterait sur le manque de cohésion entre certains morceaux, je n’ai en effet pas trouvé judicieux le choix de commencer l’album par une balade « An endless Journey » que j’aurais plutôt vu conclure l’album. C’est peut être sans doute une question de feeling et d’avis personnel, cela ne remettant en rien la qualité du travail des quatre musiciens, je trouve simplement par moment que cet album manque un peu de liant, mais ma critique s’arrête ici.

Pour conclure, Born from Lie nous offre là un troisième album de très bonne facture tant sur la thématique, que sur la qualité musicale et vocale qui s’y sont déployées. On sent un groupe qui progresse d’album en album, on sent aussi un album qui a trouvé son style, à mi chemin entre rock et métal progressif , ces quatre là ont à mon avis de beaux jours devant eux. N’hésitez donc pas à vous procurer cet album, un très beau voyage musical.

 

TRACKLIST :

1) An endless journey 4’08”
2) The path of hate 4’27”
3) The cell 4’35”
4) Draw staws 4’39”
5) Insomnia 4’22”
6) With their lies 4’01”
7) The split 6’18”
8) The New world order 10’07”

BORN FROM LIE : 
jérôme Thellier: Voix/guitare
Nicolas Boutinot: guitare
Pacal Davoury: basse
David Caparros: batterie

Invités:
Gilles Andrieux: Yayli Tanbur sur titres 2/6/8 Kementché Roumi. sur titre 8
Jules Jassef: Bugle et trompette sur titre 5
morceaux écrits et composés par Jérôme Thellier sauf “Insomnia” musique par
Nicolas Boutinot et Jérôme Thellier.

prise de son par Steven Moalic

reamping au sudio Midilive et mixage au sudio Soult par Etienne Clauzel
mastering au Trillium sound mastering studio par Richard Addison
Illustrations: Pierre Lazarevic

 

https://www.bornfromlie.com/

https://fr-fr.facebook.com/bornfromlie/