HellFest 2019 : Vendredi

 

Enfin on y est ! Toutes ces dernières semaines à réviser le Running Order, découvrir de nouveaux groupes, écouter les nouveautés de ce HellFest vont enfin aboutir à cette orgie de concert !

Au passage, spécial dédicace à ce sujet à ma femme et mon fils qui vont enfin avoir la paix à la maison. Je sais pas vous, mais moi j’ai tendance à ne plus vivre que HellFest sur les derniers jours au grand bonheur de mon entourage. Rien de tel qu’un p’tit « Lucifer’s Child » à fond les ballons à 3h du mat pour se faire apprécier de sa famille 😉

En tout cas quelle programmation cette année ! On a presque l’impression d’un Best Of du HellFest tellement l’offre est fournie et de qualité. Impossible de tout voir même en faisant moit/moit sur certains concerts, chose qui m’arrache une larme à chaque fois parce que je me dis toujours que la fin du concert que je viens de quitter devait forcément arracher et que j’ai sûrement loupé de très bons morceaux du set où j’arrive (Comme disait Gene Simmons, un set incomplet c’est comme un Vinyl sans trou, frustrant). C’est dur la vie de festivalier…

 

heureux ils sont

 

Le premier concert de cette édition sera « Radio Moscow » dans une Valley bourrée à craquer pour une heure aussi matinale (et oui 12h50 c’est encore le matin pour un festivalier), manifestement le groupe est attendu et délivrera un très bon set parfaitement maîtrisé, une bonne entrée en matière même si un peu trop proprette sur elle.

Radio Mosecous pas trop

 

Je ferai l’impasse sur « Uada », vu peu de temps auparavant pour aller récupérer mon casier réservé chez les 2 de tensions de Lock & Rock (20 mn pour récupérer une clef sans tour de coup, record battu ;))

Et c’est déjà l’heure du premier clash, j’ai nommé « Conan » vs « Daughters ». Celui-là sera facile, j’ai vu « Daughters » peu de mois auparavant (très bon, et un chanteur bien barré au passage) et il est temps de lever la malédiction Hyperboréenne qui plane sur mon ombre, chaque fois que « Conan » est passé, HellFest ou autre, je les ai loupés.

 

Par Crom

 

Et par Crom que c’était bon ! Alternant Riffs implacable et mur de son, « Conan » nous hachera l’esprit et le corps à grand coups de basses et guitares saturées. La malédiction est levée, vivement leur prochain concert !

 

Batteur Poulpe

 

Juste un mot sur « TrollFest » plus ridicule que jamais avec leur accordéon lumineux, leur look carnaval de Dunkerque, ils auront eu au moins le mérite de me faire rigoler (mais de loin, faut pas déconner quand même).

C’est que pendant ce concert Pouêt-Pouêt, j’attends avec impatience « Power Trip » à l’Altar. Et comme d’hab ils déchirent tout, particulièrement leur chanteur bien en forme et content d’être là. 1er Circle Pit de la journée, une Altar bouillante, j’en ai encore mal au cou 🙂

 

Power Tripes de Caen

 

Power Tripoux

 

« Demons & Wizards », c’est entraîné par un ami (Cédric le photographe pour ne pas le nommer) nostalgique et fan de ce groupe que je vais me pervertir sur la MainStage, je n’attendais pas grand-chose de ce groupe que je ne connaissais que très peu, et pourtant je suis bien agréablement surpris. Le son est très bon, plus couillu que sur album et la scène en jette grave avec tous ces écrans dans tous les sens. Un bon moment passé assis dans l’herbe.

 

DW

 

Au contraire, j’attendais beaucoup d’ « All Them Witches » et j’ai été plutôt déçu. Ça joue très bien, excellemment bien même mais ça manque d’âme, de pêche, je me suis un peu emmerdé et je suis partis avant la fin, dommage.

 

ATW

 

« Impaled Nazarene », je ne sais pas si certains se souviennent de leur dernier passage au HellFest mais on avait eu droit à une bouillie sonore des plus infectes où l’on ne reconnaissait presque aucun morceaux, balance pourrie, son ultra saturé, l’horreur. J’ai eu un peu peur du même scénario cette année au début de leur set mais petit à petit le tout s’est amélioré et on a eu le droit à du bon, du speed, du Black, ça en jetait, avec même du « Pro Patria Finlandia » ou du « All That You Fear » mes albums préférés ? Le seul problème avec ce groupe c’est qu’ils ont souvent la particularité de bien se distinguer en Live des albums par leurs versions et du coup ça peut paraître difficilement compréhensible aux non-initiés. Un groupe élitiste quoi (en même temps en connaissant les personnages, rien d’étonnant).

 

Impaled Nazarene

 

Kvelertak

 

C’est le grand retour de « Kvelertak » au HellFest et avec son nouveau chanteur. Alors arrêtons le suspens tout de suite, oui le nouveau chanteur est bon et a la patate, non il n’arrivera jamais à la cheville d’Erlend Hjelvik (une bière à celui qui le prononce bien du 1er coup). Il lui manque sa bestialité et son charisme mais bon une page est tournée, pas la peine de jouer au nostalgique. Surtout que pour un retour ce fut ÉNORME ! Une patate d’enfer, une Altar complétement acquise au groupe reprenant en chœur tous les hits, c’était le feu et ce même malgré une interruption de quelques minutes suite à un problème de son. Sans conteste un des meilleurs concerts de cette année pour moi. « Le meilleur groupe du monde » comme le hurlait un de mes voisins de concert en extase ?
Peut-être pas, mais pas très loin ?

 

KV

 

« Uncle Acid & the Deadbeats » : Eux aussi m’avaient déçu à leur dernier passage au HellFest en partie à cause d’un son pourri et de ce qui semblait être un manque de motivation. Cette fois ci ce sera bien le contraire avec un son magnifique comme ce sera d’ailleurs le cas toute cette année dans la Valley quel que soit le groupe, un grand bravo aux ingés-sons pour cette performance !

La Set List sera presque parfaite même s’il manquait à mon goût « I Don’t Know » et son interminable et envoûtant solo. On aura eu le droit à un grand voyage psychédélique perpétré par les grands échalas d’« Uncle Acid » au meilleur de leur forme. Avec eux pas besoin de bavardage ou parlote avec le public quand on sait aussi bien communiquer sa passion par la musique.

 

Tonton Acide

 

Alors « ManoWar »…  « ManoWar »…

Comment dire…

Oui « ManoWar » peut claquer une porte fermée ! Ils ont même été capables de faire passer à leurs fans un sale quart d’heure en 5 secondes, le temps de l’annonce de leur annulation (c’était ça le tremblement de terre annoncé par Joey de Maio l’année dernière ?).

Y a un moment où il faut retomber sur terre les gars, encore des caprices de stars et/ou des histoires de gros sous, franchement la honte.

Sinon chapeau à « Sabaton » pour le remplacement au pied levé le lendemain de leur concert au KnotFest. Mais bon tout ça n’étant pas ma came, je n’y étais pas (comme « ManoWar », ha ha ha !).

 

ManoWar ?

 

Houlaa… Le Clash qu’il fait mal, Carcass Vs Fu Manchu :’(  Deux styles complétements différents pour deux groupes de légende, énormes à chaque Live…

J’irais à « Fu Manchu » dont je suis fan et qui sont quand même moins courants chez nous. Et ce fut l’apothéose de cette journée, un orgasme musical. Un son encore meilleur que la dernière fois (est-ce seulement possible ?), une Set List aux petits oignons mélangeant classiques (Evil Eye, King of the Road, Mangoose, California Crossing etc…) avec d’autres titres moins courant, le seul regret fut que ce fut bien trop court, Fu Manchu doit se consommer en sets de deux heures minimum svp Mr BB 😉

 

Ils sont Fu ces Manchus !

 

Complétement rincé après cette dernière claque j’irais jeter un coup d’œil à « King Diamond » et son décor/spectacle toujours aussi chiadé mais non décidément je n’arrive pas à me faire à sa voix et ce n’est pas l’instrumentation qui rattrapera grand-chose.

 

King Diams

 

Du coup j’irais me reposer tranquillement dans l’herbe en profitant d’un bon set de « Gojira » en MS, y a pire façon de finir sa soirée, non ? 😉

Remz.