GAELLE BUSWEL – Le Printemps du Blues

Posté par le 16 Avr 2017 dans ActualitéPas de commentaires

téléchargement

Gaelle Buswel ou le printemps du Blues. Alors, qu’ouïe-je vous ne connaissez pas Gaelle Buswel ? Cette jeune et jolie parisienne, au sourire ravageur, débordant d’enthousiasme, qui ne compte pas moins de 500 concerts de par le monde, et qui nous revient en 2017 avec ce 3ème album « New Day’s Waiting ».

Trois ans se sont écoulés depuis « Back To Blue », une tournée marathon, une escale aux States, où elle va faire une rencontre qui la marquera et qui donnera lieu au titre « No One Else ». Gaelle, c’est un son teinté de blues, rock, folk des 70’s, qui sent bon l’Amérique, et qui nous emmène sur ses longues routes. Gaelle Buswel est bien la preuve vivante que le Blues ce n’est pas qu’une affaire de mecs, et qui plus est de mecs anglo-saxons. On peut être féminine, être dotée d’un joli minois, et être quand même tombée dans la marmite du Blues.

« New Day’s Waiting » s’ouvre avec le superbe « Dreams set me free » et sa montée toute en puissance, titre qui pose de suite le décor, et n’augure que du bon pour la suite. « Wonderland », teinté d’une ambiance « Eaglesienne » (Ah oui, je viens de l’inventer ce mot), l’occasion de sortir la guitare acoustique, une invitation au voyage, with le sac à dos, with les chaussures de marche, et se laisser porter là où Dieu le voudra. « So Blue », qui n’est pas sans rappeler quelques riffs à la Rolling Stones, oserai-je même dire que j’y entends un peu d’AC/DC là-dedans, est l’occasion pour Gaelle et son Band de nous montrer tout l’étendue de leurs talents.

Et nous voilà arrivé à ce qui est pour moi l’œuvre majeure de cet album, j’ai nommé « No One Else ». Belle la rencontre improbable avec ce David Quick, artiste de rue d’Austin (Texas), qui à cette occasion lui offre une de ses chansons. Belle l’idée d’enregistrer ce « No One Else » à deux voix, belle l’idée d’aller coûte que coûte à la recherche du sieur Quick, belle l’idée que cela puisse se réaliser, et enfin magnifique le résultat. Le mélange de leurs deux voix vient renforcer le sens profond de cette jolie ballade.  

« New Day’s Waiting », encore une balade mais avec une orchestration plus léchée, en fermant les yeux, on pourrait se croire dans une salle de cinéma et y entendre la bande son d’un film. Après cette petite accalmie, « 25 Hours » déboule sans prévenir avec un gros son bien rock, les guitares mises en avant, la voix Gaelle qui se fait plus rocailleuse, et nous voilà parti pour 4’43’’ d’énergie pure rock ‘n’ rollienne. Et pour ne rien gâcher à la fête, Michaal Benjelloum nous sort sur ce titre un petit solo qui tue. « If I Fall », à l’ambiance acoustique est l’occasion de marquer une nouvelle petite pause et d’apprécier comme il se doit la voix de la Miss.

Et voilà c’est déjà fini, il est temps de refermer ce livre musical sur ce « Soldier Of Love », titre aux accents plus Soul. Comme quoi cette belle artiste qu’est Gaelle Buswel est capable de beaucoup, et n’hésite pas à s’aventurer vers d’autres horizons. Tout le groupe est bien présent, Michaal Benjelloum nous livrant un ultime solo de guitare (je ne sais pas pourquoi, mais ce mec, il me fait penser à Norbert Krief de TRUST). En bonus track, nous est offert un « Selfish Game » bien puissant, bien rock ‘n’ roll, et qui, si mes souvenirs sont bons, fait un malheur en live.

Vous l’aurez compris, vous avez en mains un album magnifique, l’album de la maturité pour Gaelle Buswel, ni plu, ni moins. Il devrait lui permettre de gravir bien d’autres marches, et surtout lui ouvrir les portes du grand public, enfin c’est tout le mal qu’on lui souhaite, elle le mérite amplement.

Gaelle Buswel vit, transpire sa musique, elle ne calcule pas, c’est frais, ça vient du cœur. Sa musique nous régale, et est bien à l’image de ce que nous renvoie la Miss, elle est belle.

Bonne écoute et « Keep On Rockin’ In The Free World »

Si d’aventures, elle passe près de chez vous, n’hésitez pas à aller lui passer le bonjour, vous pourriez y voir et entendre ceci GAELLE BUSWEL (FR) ” Cahors Blues Festival 2016 “

  1. Dreams set me free (Neal Black/Gaelle Buswel, Michaal Benjelloun)
  2. Wonderland (Gaelle Buswel/Gaelle Buswel, Xavier Zolli, Michaal Benjelloun)
  3. So blue (Gaelle Buswel, Angela Randall/ Gaelle Buswel, Michaal Benjelloun)
  4. No one else (Feat. David Quick, David Quick)
  5. Makers of love (Gaelle Buswel, Angela Randall/ Gaelle Buswel, Sylvain Laforge, Michaal Benjelloun)
  6. New day’s waiting (Gaelle Buswel, Angela Randall/ Gaelle Buswel)
  7. 25 hours (Michaal Benjelloun, Angela Randall/ Michaal Benjelloun)
  8. If I fall (Gaelle Buswel, Angela Randall/ Gaelle Buswel)
  9. Freedom tonight (Allison Mareek, Michaal Benjelloun)
  10. Soldier of love (Gaelle Buswel, Neal Black/ Gaelle Buswel, Michaal Benjelloun)

Bonus Track

  1. Selfish game (Gaelle Buswel, Angela Randall/ Gaelle Buswel)

Site Officiel : Gaelle Buswel – Site Officiel 

Page Facebook : Gaelle Buswel Official Fan Page

#gaellebuswel #michaalbenjelloun #newdayswaiting #

Tags: ,

Les commentaires sont fermés.