DELAIN – Paris Elysée Montmartre – Novembre 2016

DELAIN en concert à Paris Elysée Montmartre – Novembre 2016

Comme annoncé sur l’affiche DELAIN était accompagné ce soir là d’EVERGREY (combo suédois de Metal Progressif) et de KOBRA & The Lotus (groupe canadien de Heavy Metal).

19h00, arrivée devant l’Elysée-Montmartre, tout neuf, tout beau, il y a déjà foule sur le trottoir, l’ouverture des portes n’a pas encore eu lieu, donc on se dit que comme d’habitude, il y a peu de chance que l’on assiste à l’intégralité de la prestation de la 1ère des premières partie Kobra et ses Lotus.

19h40, nous y voilà dans la salle, salle qui sent bon le neuf (une mezzanine avec fauteuils du plus bel effet, qui donne sur l’avenue), et Kobra Paige avec ses 4 acolytes qui ont déjà commencé leur prestation. Que puis-je vous en dire, si ce n’est que le son est plus que moyen (mais bon, on s’en doutait, c’est le lot de beaucoup de 1ère parties), que la musique jouée est du Heavy-Metal très influencé année 80’s, et que la Miss Kobra Paige est jolie à regarder. Ce sont nos amis photographes qui ont dû se régaler . Cependant, la voix n’est pas son atout majeur. Une prestation de 30’, 6 titres joués, un groupe qui, malgré les conditions très moyennes, a l’air ravi d’être sur la scène de L’Elysée-Montmartre. Sinon à un moment j’ai même cru que c’était notre Cédric d’Objectif Live qui œuvrait à la basse.

Ensuite voici venu (non pas « Le temps des rires et des chants,… ») le tour des suédois d’EVERGREY d’affronter la salle qui bien que copieusement garnie n’a pas fait le plein ce soir. On change de registre musical, mais pour ce qui est du son, c’est toujours très moyen pour ne pas dire plus et cela dessert la musique d’EVERGREY. Que dire des lights, du blanc stroboscopique, du rouge criard ! On a du mal à voir les musiciens. Et là pour le coup, adieu les photos.

EVERGREY est là pour promouvoir leur nouvel album « The Storm Within ». Ce soir le groupe joue de malchance, à l’entame du 4ème morceau, un fumigène en fond de salle a décidé de se faire la malle, ce qui a pour effet de déclencher l’alarme incendie et donc l’arrêt du show. Quand on a peu de temps de jeu, pas facile de repartir, mais EVERGREY en pro de la musique ne s’en laisse pas conter et continue de nous asséner son Métal Progressif. A revoir dans de meilleures conditions et si possible en tête d’affiche.

21h00, les lumières s’éteignent, une intro musicale et c’est DELAIN qui déboule. Charlotte Wessels et ses musiciens nous emmène pour un voyage musical d’1h30 au pays du Métal Symphonique. Le son est fort et clair, il sert au mieux la voix de la Miss Charlotte. Pas de temps mort chez DELAIN, cela a beau être du Métal Symphonique, sur certains morceaux ça envoie la sauce, et nous permet à nous public de headbanger. Si, si c’est possible .

« Moonbathers » est bien-entendu mis à l’honneur ce soir avec plusieurs titres joués (« Suckerpunch », « Fire by Fire », « Dance Macabre »,…), sans oublier les classiques que sont « Pristine », « The Gathring », « « We are The Others », etc… Il fait plaisir de voir un groupe en pleine harmonie. De plus, l’arrivée du petit lutin Merel Bechtold à la guitare est un vrai plus. Même si techniquement, il n’y a pas de quoi sauter au plafond, sa jovialité sur scène fait plaisir à voir. Sinon, on sent qu’entre Paris et Charlotte Wessels, il se passe quelque chose car elle n’a de cesse de nous remercier, de nous faire des sourires…….enfin de nous charmer .

Le concert se termine par « We Are The Others », DELAIN peut s’éclipser avec la joie du devoir accompli. On vient d’assister à un set maîtrisé, tant vocalement que musicalement, rondement mené et qui nous donne qu’une envie, c’est de les revoir au plus vite dans nos contrées. Une chose est sûre, la prochaine fois, j’y serai encore.

JL « Long Live Rock’n’Roll » / Photos David Bensard.